Les frères Dumouchel

Le 1er mars 1841, naissent à Rigaud, Alphonse-Édouard et Léandre-Arthur Dumouchel. Fils jumeaux d’Ignace Dumouchel et de Marie-Antoinette-Thérèse Fournier, les Dumouchel connaissent une carrière internationale hors du commun.

Des musiciens de renom

Dès l’âge de 9 ans, les 2 frères entrent au Collège Bourget de Rigaud. Leur tante Estelle Fournier les initie au monde de la musique. En avril 1859, Léandre-Arthur quitte le foyer familial pour s’installer à Alexandria où il devient organiste à l’église paroissiale. Il trouve par la suite un emploi à Brockville où il habite durant 2 ans. En 1861, il part pour Perth où il touche l’orgue 3 années durant. En 1864, il déménage à Troy dans l’État de New-York où il poursuit sa carrière. En 1867, avec son frère Alphonse-Édouard, qui est également organiste et pianiste, il participe à de nombreux concerts à travers les États-Unis avec la grande cantatrice Albani. En 1869, Léandre s’embarque pour un long voyage d’études en Allemagne. Son frère le rejoint l’année suivante, pour parfaire lui aussi sa formation musicale. Lors de son séjour en Europe, Alphonse-Édouard visite plusieurs pays dont l'Angleterre et l'Espagne. Son frère, Léandre, habite pendant 3 ans à Leipzig et à Vienne. En 1869-1870, il étudie le piano au conservatoire de Leipzig. En 1872, il obtient un doctorat en musique devenant ainsi un des premiers québécois à obtenir un tel diplôme.

Une carrière américaine

De retour en Amérique, Alphonse-Édouard s’installe à Ogdensburg dans l’État de New-York, en 1883, où il est pendant 40 ans l'organiste attitré de la cathédrale catholique de la ville. Son frère Léandre-Arthur, lui-aussi de retour en Amérique, rejoint la communauté franco-américaine de Rochester. Pendant 4 ans, il est organiste à Rochester, puis à Albany de 1876 à 1919. Vers 1875, il compose entre autres un Grand Magnificat en ut. Il aurait même composé une symphonie méconnue et à toute fin pratique oubliée. Léandre-Arthur demeure attaché à son charmant coin de pays et, chaque année, il revient à Rigaud à la maison ancestrale. Le 10 janvier 1919, Léandre-Arthur décède à Albany. Tout comme pour son frère, décédé le 20 septembre 1914 à Ogdensburg, sa dépouille est rapatriée au Québec. Les 2 musiciens reposent dans le cimetière de Rigaud. Avant de mourir, Léandre-Arthur faisait un don à l’église de Rigaud d’un orgue évalué à 6 500 $. Leur contribution continue toujours à maintenir vivante la mémoire de 2 illustres musiciens de notre région.