1829-1830 : Description des seigneuries de Soulanges et de Nouvelle-Longueuil

Résumé du document

Dans ce brouillon de document, Jacques-Philippe Saveuse de Beaujeu fait la description de ses seigneuries de Soulanges et de Nouvelle-Longueuil. L'écriture manuscrite est celle de Saveuse. Celui-ci donne une description du territoire couvert par chaque seigneurie, le nombre de familles, de maisons, de moulins, d'artisans et le type de flore.

Mots clés

Occupation du sol, organisation sociale

Transcription


Page 1
Description des seigneuries de Soulanges et de Nouvelle-Longueuil, page 1

Cliquez pour agrandir

Description des seigneuries appartenantes
à S[aveuse] de Beaujeu; District de Montréal

La seigneurie de Soulange concédé le 23
octobre 1702 par les chevaliers de Callière
& Beauharnois gouverneur & intendant
à Mons[ieur] Pierre Jacques de Joibert
chevalier de Soulange, est de quatre
lieües de front
<à commencer à la pointe dite des Cascades>
en montant le fleuve
St Laurent, sur une lieüe & demie de
profondeur au plus large
<et une demie lieüe au plus etroit> de la langue
de terre dite les Cascades pour moitie
de la dite langue de terre. Elle ne
contient qu’une seule paroisse & eglise sous le nom
de St Joseph qui renferme environ 750 familles
<& un village contenant borné d’environ
150 maisons dont &&&&&& cinq ou six ou sept en
pierres une ecole trois forges il y a une ecole elementaire
deux tailleurs & trois deux cordonniers, deux tonnelliers
& un tanneur>. Elle est toute concédée
& a en certains endroits deux rangs de concessions y compris les
continuations; le sol partie glaise
& partie sabloneux, les bois de pin, chêne
erable, orme, plaines sapins & frêne y étaient
autrefois de belle tenue & en grande quantité
mais à présent rares ou petits. Elle est arrosée par deux petits
bras de rivière
<sur lesquels sont construits deux ponts de bois.> il y a deux moulins
à farine & un petit moulin à cardes. L’Isle des
Cascades & les autres & islets & battures qui au
nombre de dix-huit qui se trouvent sur la rive au devant
de cette seigneurie lui appartiennent & sont dans la censive.


Page 2
Description des seigneuries de Soulanges et de Nouvelle-Longueuil, page 2

Cliquez pour agrandir

La seigneurie de la Nou[velle] Longueüil concédée
le 21 avril 1734 par le Marquis de Beauharnois
& le chevalier Hocquart gouverneur & intendant
en la Nou[velle] France, à M[onsieu]r Jh Lemoine
Chevalie de Longueüil; est de deux lieües
de front sur le fleuve St Laurent jusqu’à la
p[oin]te au Baudet inclusivement, sur trois
lieües de profondeur; elle ne contient qu’une
seule paroisse sous le nom de St Polycarpe; la
majeure partie est concédée & contient environ
300 familles, les rivières au Baudet & de L’Isle
l’arrosent dans toute son étendue; il y a deux
ponts, sur cette dernière
<un moulin à farine et un à scie sur cette dernière, le sol
y est specialement assez fertile quoique le feu ait fait de grands dégats sur>
quoiqu’assez petit, est cependant sabloneux en certains
endroits, les forêts malgrés les feux présents dans
les forêts on y retrouve
il y a encore en assez grande quantité
dans les forêts, des érables, ormes hêtres & frênes,
il n’a point de village dans cette seigneurie, on
y trouve cependant des forgerons, des menuisiers
des charpentiers & des tanneurs; les cinq isles
& islets qui se trouvent sur la rive au devant
de cette seigneurie lui appartiennent & sont dans
sa censive; la Province y a fait ouvrir
dernierement un chemin de communication
avec le Haut Canada.


P03/I.047, Fonds De Beaujeu, Centre d'histoire La Presqu'île

Retour vers le haut de la page