21 novembre 1806 : Codicille de Joseph-Dominique-Emmanuel

Résumé de la lettre

Par ce codicille, paraphé par les notaires Louis Chaboillez et Jean-Guillaume Delisle, Joseph-Dominique-Emmanuel Le Moyne de Longueuil modifie son testament en faveur de Louise Henry, épouse de John Lyle. Il lui lègue une pension viagère de vingt-quatre livres, payable à vie. Cette pension devra être payée sur le cinquième des revenus des seigneuries léguées à son neveu Jacques-Philippe Saveuse de Beaujeu.

Mots clés

Activités économiques, relations familiales

Transcription


Page 1
Codicile de Joseph-Dominique-Emmanuel, page 1

Cliquez pour agrandir

Aujourd’hui le 21 du mois de
novembre de l’an mil huit cent six
après midy au mandement de l’hon[nora]ble
Joseph Dominique Emmanuel Lemoyne
De Longueuil ecuyer, un des conseillers des
Conseils executif et legislatif de sa Majesté
De cette province & demeurant au faubourg
St Antoine, les notaires soussignés se
Sont transportés en la maison de mondit
Hon de Longueuil, qu’ils ont trouvé indisposé
de corps, allant et venant dans la maison
mais sain d’esprit memoire & entendement
ainsi qu’il leur est apparu, lequel
desirant faire un certain legs particulier
separé de son testament, veut devant nous
ce jourd’hui, a fait dicté & nommé aux dits
notaires par faveur de codicile ce qui suit

Que pour certaines raisons particulières
connues aud. sr testateur, il donne & legue
a Louise Henry epouse de John Lyle, une
rente & pension viagere de vingt quatre livres
au cours actuel de cette province pendant sa
vie durant seulement, laquelle rente sera
eteinte a son decès & sera payée a lad. Louise
Henry epouse de John Lyle, seulement & non a
d’autres personnes quelconques, tous les ans


Page 2
Codicile de Joseph-Dominique-Emmanuel, page 2

Cliquez pour agrandir

par quartier & d’avance jusqu’au decès
de lad. Louise Henry epouse de John Lyle
auquel temps elle sera eteinte.

Ce fut ainsi fait dicté & nommé
Par ledit testateur aud. notaires &
Lu par l’un d’eux, l’autre présent lui a
Relu & y a persisté aud Montreal maison
Dudit testateur les jour et an susdits
Signé avec nous

Jh de Longueüil
Jean Guill Delisle np
Ls Chaboillez np

Et le vingt deux du mois de novembre
mil hui cent six est comparu les notaires susdits
& soussignés se sont transportés au domicile
dud. Hon Joseph <Dominique Emmanuel Longueuil Longueuil> Lemoyne de Longueuil, ecuyer
& y etant pour ce par lui mandés, lequel
après avoir entendu lecture du codicile cy
dessus a confirmé icelui & a declaré qu’il
entend & que son intention est que la rente
viagere cy dessus leguée pa a Louise Henry
epouse de John Lyle, soit payée & acquittées
sur le cinquieme des revenus des seigneuries
legué a Jacques Philippe Saveuse de Beaujeu
ecuyer, & que les quatre autres cinquiemes
desd revenus legués a ses autres neveux & nieces ne


Page 3
Codicile de Joseph-Dominique-Emmanuel, page 3

Cliquez pour agrandir

soient aucunement chargés de lad. rente
viagere de vingt quatre livres par année
dont acte requis & octroyé aud Montreal
maison de mond Sr de Longueuil les
jour et an susdits & a signé avec nous &
après lecture faite. Cinq mots rayés nuls.

Jh de Longueüil
Jean Guill Delisle np
Ls Chaboillez np


CN601,S74, Fonds Cour supérieure. District judiciaire de Montréal. Greffes de notaires, Louis Chaboillez, BAnQ

Retour vers le haut de la page