3 avril 1801 : Lettre d'Amédée à ses oncles

Résumé de la lettre

Amédée écrit sa sixième lettre de Londres à ses oncles paternels Louis-Joseph, dit le Chevalier, et Jacques-Philippe Saveuse de Beaujeu, qui habitent au Canada. Amédée a 13 ans et leur dit qu’il souhaite pouvoir les rejoindre au Canada lorsque son père aura normalisé leur situation. Amédée conclut en se disant peiné de ne pas pouvoir déménager au Canada et de ne pas pouvoir faire la connaissance de sa famille.

Mots clés

Organisation sociale

Transcription


Page 1
Lettre d'Amédée du 3 avril 1801, page 1

Cliquez pour agrandir

Londres ce 3 Avril 1801

Mes chers oncles

C’est avec la plus sensible peine, que je me vois sans le vouloir,
cause des privations qu’éprouve mon papa, et je puis dire, de celles
que j’éprouve aussi. C’est pour moi, qu’il se refuse la douce satisfaction
de vous voir. Ah! qu’il abandonne tous mes biens prétendus,
qu’il me conduise dans une famille que j’ai le plus vif désir
de connoître; peut-on être malheureux auprès de bons parens?
Mon papa dit bien, que j’ai raison, que nous serions très heureux,
mais, qu’il doit comme un bon père, chercher avant tout, à
m’assurer, s’il lui est possible, un sort pour l’avenir. Que quand je
serai grand, je serai bien plus faché que je ne le suis actuellement,
de me voir dans la misère, enfin, il pense ainsi; je dois le croire;
mais ce que je sens bien a présent, et ce qui m’afflige beaucoup c’est
de ne pouvoir suivre mes desirs, et d’attendre encore quelque
tems avant de passer en Canada. Je me faisois une si grande


Page 2
Lettre d'Amédée du 3 avril 1801, page 2

Cliquez pour agrandir

fête de vous voir, de pouvoir vous prouver combien vous m’êtes
chers; que la tristesse la plus grande succède actuellement à cet
espoir délicieux.

Quoiqu’il en soit, veuillez avoir pour moi l’attachement
dont le mien pour vous, doit me rendre digne, et me croire
avec les sentimens les plus respectueux

Mes chers oncles,

Votre très humble et très obéissant
serviteur et neveu.

Amédée de Beaujeu.


P03/A.229, Fonds De Beaujeu, Centre d'histoire La Presqu'île

Retour vers le haut de la page