2 avril 1801 : Lettre d'Amédée à Joseph-Dominique-Emmanuel

Résumé de la lettre

Amédée écrit de Londres à son grand-oncle Joseph-Dominique-Emmanuel Le Moyne de Longueuil, habitant au Canada. C’est la cinquième lettre qu'Amédée écrit, et il annonce que les circonstances ne sont pas favorables pour que son père et lui déménagent au Canada. Il assure son oncle de ses meilleurs sentiments envers lui.

Mots clés

Organisation sociale

Transcription


Page 1
Lettre d'Amédée du 2 avril 1801

Cliquez pour agrandir

Londres ce 2 avril 1801.

Mon très cher oncle,

Il paroit que les circonstances loin de s’accorder avec
mes désirs en me réunissant à vous, m’en éloigne encore
pour quelque tems. Qu’il me seroit flatteur cependant
de pouvoir près de vous, vous donner des témoignages de
ma sincère amitié! Mon style ne répondant pas à la
vivacité de mes sentimens; je ne puis donc qu’y perdre
en vous les dépéignant par écrit; d’ailleurs; de toutes
façons, n’est-il pas plus doux pour un cœur attaché,
de voir ce qui lui est cher? Recevez donc me regrets d’être
privé de ce bonheur. Veuillez me mettre au nombre des parens
que vous aimez; et me croire avec les sentimens du plus
profond respect.

Mon très cher oncle.

Votre très humble et très
obéissant serviteur et neveu

Amédée de Beaujeu.


P03/A.228, Fonds De Beaujeu, Centre d'histoire La Presqu'île

Retour vers le haut de la page