26 février 1798 : Lettre de Joseph-Dominique-Emmanuel au capitaine Green

Résumé du document

Joseph-Dominique-Emmanuel Le Moyne de Longueuil écrit au capitaine Green à propos de déserteurs canadiens. Certains d’entre eux cherchent plutôt à s’engager pour la traite dans les pays d’en haut. Le Moyne de Longueuil espère bien pouvoir en arrêter quelques-uns. Il annonce également qu’il se prépare à quitter Montréal pour visiter sa seigneurie de Soulanges où il ne s’est pas rendu depuis un an.

Mots clés

Activités militaires

Transcription


Page 1
Lettre de Joseph-Dominique-Emmanuel au capitaine Green, 26 février 1798

Cliquez pour agrandir

Montreal 26. fevr[ier] 1798

Captne Green,

Monsieur,

Avec le pouvoir que son Excellence
ma donné, jespere faire rentrer plusieurs déserteurs
canadiens, qui ont été solicitez par leurs confreres
a décamper du dit corps. Il m’est arrivé, le nommé
Joachim St François, fort belle homme, de 5 pieds
9 pouces, deserteur de la Compagnie de Nil McLean
qui cést rendue le 24e courant, je vais m’informer
ceux qui lont encouragé de décamper, afin d’en punire
quelqu’un pour arrêter cette abus. Jespere que sous
peux, ils m’en arrivera d’autres, je peux vous assurer
qui ést pure ignorance, dans les Canadiens, qui les font
prendre ce party.

Je vous apprendrai, que le lieut Hertell, nous
a emmenez deux jolies Canadiens qui viennent d’être
approuvez, ainsi que l’ensgn de Salaberry, qui en a
aussy fait passer un, je desirerai bien que cela peût
continuer. Jose me flatter que nous ne sommes point
a la fin, jai tout lieux de penser, que nous en attrapperon
encore, lorsqu’il viendront s’engager pour les paÿs d’en haut.

Le lieut Duchesnay m’a envoÿez le 25. janvier
un certificat du Doct[eu]r Vooht comme il n’etoit point
en etat de rejoindre son regiment, de trois semaines.
Je ne sçais comment il est, car voila une semaine
de plus de passez.

Je vous aurai envoyez le papier par cette poste, que
vous nous avez fait tenire, pour avoir nos remarque
mais la maladie de m[onsieur] Alexandre, nous a retenûe,
j’espère que par l’autre poste, tout sera reglez;

Je compte partir pour ma seigneurie, jeudy
qui vient, il y a un an passez que j’y ai été, je pense
y rester une quinzaine de jours, le major supplera
a mon défaux, s’il y a quelque chose d’extraordinaire
douze lieux ne sont pas difficile a faire pour
m’envoyer chercher.

J’ai appris par le courrier de Burlington
qu’il a vûe plusieurs déserteurs, du 2e battn qui desireroit
bien venire, mais ne voudroit pas aller dans le 2e.
Ils mont priez de me dire cela, ayant des raisons.
Je ne sçais lesquelles, il ma dit de plus, qu’il y avoit
quatres ou cinq jeunes gens, du 4e regiment quil lont
solicitez de me demander, a entrer dans le regiment
et que je serai contant d’eux, ils sont musiciens,
ne désireroit pas entrer dans d’autre corps. Je vous
donne ma lettre que le courier me la rapportez, et
il ma dit qu’il voyait sincerement, qu’ils etoit repentant
et desireroit etre dans le dit corps. Je n’ai voulûe
rien dire pour ceux du 4eme que lorsque j’aurai
votre réponse, ce que j’attend pour samedy,

J’ai l’honneur d’etre…


P03/J.46, Fonds De Beaujeu, Centre d'histoire La Presqu'île

Retour vers le haut de la page