30 janvier 1796 : Lettre d'Amédée à ses oncles

Résumé de la lettre

Cette deuxième lettre d’Amédée s’adresse à ses oncles paternels, Louis-Joseph dit le Chevalier, et Jacques-Philippe Saveuse de Beaujeu, qui habitent au Canada. Amédée leur dit qu’il souhaite pouvoir les rejoindre au Canada lorsque son père aura normalisé leur situation.

Mots clés

Organisation sociale

Transcription


Page 1
Lettre d'Amédée du 30 janvier 1796, page 1

Cliquez pour agrandir

Mon très aimés oncles,

Si j’avois un style proportionné aux sentimens que j’éprouve
pour vous, il me seroit plus facile de vous les peindre; mais
cependant je sens bien quel qu’il puisse être, que je resterois
toujours au dessous de la vérité. Ainsi je me plais à croire
que de vous dire simplement que je vous aime, et que vous
me serez toujours chers; vous paroîtra aussi agréable que si je
me servois de phrases plus recherchées. Soyez persuadés, mes
oncles bien aimés, que j’aurois un mortel chagrin de me
rendre en France; si je n’avois l’espoir d’aller vous rejoindre
avec mon papa lorsque nos affaires seront terminées. Oui, ce
moment sera des plus heureux pour moi; puisqu’il me mettra
à même de vous prouver la vérité des sentimens


Page 2
Lettre d'Amédée du 30 janvier 1796, page 2

Cliquez pour agrandir

avec lesquels je suis,

Mes très chers oncles.

Votre humble et très
obéissant serviteur et
neveu.

Amédée de Beaujeu.


P03/A.217, Fonds De Beaujeu, Centre d'histoire La Presqu'île

Retour vers le haut de la page