Vers le 24 août 1774 : Lettre de Doutreleau à Joseph-Dominique-Emmanuel

Résumé du document

Jean Doutreleau, agent à Paris, écrit à Joseph-Dominique-Emmanuel Le Moyne de Longueuil à Montréal. Il lui donne des nouvelles de la santé de son père, Paul-Joseph Le Moyne de Longueuil. Il lui confirme qu’il dispose des fonds nécessaires pour faire bâtir un moulin et qu’il peut disposer d’une somme de 5 000 livres, et de 3 000 livres supplémentaires l’année suivante. Doutreleau dresse ensuite un bref portrait de la situation politique en France et du remaniement ministériel effectué par le roi Louis XVI.

Mots clés

Activités économiques, activités politiques

Transcription


Page 1
Lettre vers le 24 août 1774, Doutreleau à Joseph-Dominique-Emmanuel, page 1

Cliquez pour agrandir

[Paris, vers le 24 août 1774]

Vous ne vous plainderés plus Monsieur
que je ne vous ecris pas, car voicy
la 3e lettre de cette année.
Dans la 1e du mois de mars je vous
marquois que j’avois a vous 3907#5s
dans ma seconde, je vous marquois
que M. votre pere m’avois ecrit pour
luy donner 600# pour payer des dettes
et me marquoit qu’il etoit malade sans
sortir depuis 6 mois. Il a tiré cette
somme a veüe sur moy et depuis ce
temps je n’en ay pas eû de nouvelles.
Je ne scai comment il se porte
depuis ce temps la. Jay recu une année
de vos rantes mon[tant] a 2747#5s6.
M. de Surimeau m’a prié de luy
envoyer son quart de ce qui luy revenoit


Page 2
Lettre vers le 24 août 1774, Doutreleau à Joseph-Dominique-Emmanuel, page 2

Cliquez pour agrandir

dans la dette de M. Hersant et que
vous m’aviés deja ecrit que je pouvois
luy donner. Je luy ay envoyé, il me
marque qu’il comptoit que vous
vienderiés cette année, mais qu’il n’y a
pas d’aparance, je le croi bien puisque
vous voullés batir un moulin et comme
il vous faut de l’arg[ent], vous pourés tirer
sur moy 5000# et l’an qui vient
3000#. Cette année je vous prie de
ne tirer que pour le 1e janvier
parce que j’iray en campagne le 1e
du mois prochain et je crains bien d’
etre obligé d’y passer le reste de l’année.
Je vouderois bien que M. Dechambault
vous demandat une lettre de change sur
Paris dont il vous donneroit l’arg[ent] et vous luy
donneriés une lettre de change sur moy.

< M. de Vaudreuil vous salüe il est demenagé et
demeure a present rüe du Roy de Sicile.>


Page 3
Lettre vers le 24 août 1774, Doutreleau à Joseph-Dominique-Emmanuel, page 3

Cliquez pour agrandir

Il y a environ 8 jours que le Roy a renvoyé
l’abbé Terray notre controlleur general en exil.
Il seroit bien heureux qu’il n’eut jamais eû cette
place car il a bien fait du tors a toute la France
et ne s’est pas oublié non plus que Leclerc premier
commis des finances qui a eté chassé ainsy que
bien d’autres. M. le chancelier a eté exilé &
M. de Boynes remercié, et M. de Sartines est nommé
Ministre de la Marine, M. Turgot
controlleur general. On s’attand bien encore
a quelque changement tant mieux si cela
peut nous rendre plus heureux. Tout le monde
se loüe bien de tous les ministres nouveaux.
Ils ont tous l’estime du public, il y avoit long
temps que cela n’etois pas.

Je vous souhaite une bonne sancté ainsy
qu’a Madame que je vous prie d’asseurer de mes
respects. Il faut esperer que quelques jours nous
aurons le plaisir de la voir ainsy que Mad[ame] Surimau
que son mary devoit amener icy et qui remet
toujours. Jay l’honneur d’etre avec un since
attachement Monsieur votre tres humble et
tres obeisant serviteur. Doutreleau


P03/F.082, Fonds De Beaujeu, Centre d'histoire La Presqu'île

Retour vers le haut de la page