Éphémérides concernant l'histoire de Vaudreuil-Soulanges

Appel à tous

Vous connaissez un évènement intéressant, une nouvelle ou tout autre histoire concernant le patrimoine de Vaudreuil-Soulanges ? Nous en faire part à l'aide de ce formulaire. Merci de votre collaboration.

Éphémérides du mois de septembre

1 septembre

1760: Sept jours avant la capitulation de Montréal, Paul-Joseph Le Moyne de Longueuil, gouverneur de Trois-Rivières et seigneur de Soulanges et de Nouvelle-Longueuil, signe devant le notaire Jean Leproust de Trois-Rivières une procuration instituant son épouse Geneviève de Soulanges comme gestionnaire de tous ses biens en Nouvelle-France. Devant l’évidence de la défaite annoncée par la convergence de trois armées britanniques vers Montréal, Paul-Joseph sent le besoin de confier à son épouse la gestion de ses biens étant donné qu’il sait très bien qu’il sera obligé de passer en France puisqu’il était chef militaire et gouverneur.

1992: Tremblay est nommé curé de Coteau-du-Lac. Né dans Charlevoix le 5 août 1929, il étudie au séminaire de Valleyfield, à Montréal, puis à Rome. Il est ordonné prêtre le 12 juin 1956. Il fit un long séjour d’études à Paris et assuma le poste de chancelier et de secrétaire de l’évêché de Valleyfield.

2 septembre

1952: L’école Saint-Thomas de Hudson ouvre ses portes. Les élèves sont accueillis par cinq religieuses enseignantes, trois pour le secteur francophone et deux pour le secteur anglophone. Près de 200 élèves fréquentent cette école dont la construction n’est pas encore terminée le jour de l’inscription des élèves en ce 2 septembre.

3 septembre

1919: Le conseil municipal de Coteau-du-Lac entreprend des démarches afin d’électrifier le village, mais ce n’est qu’en octobre 1921 que la Western Quebec Power Company Limited assurera la distribution de l’électricité 24 heures par jour.

1933: En ce jour de septembre 1933, le parc Wilson de Coteau-du-Lac est envahi par huit corps de musique en provenance de Bellerive, de Cornwall, de Saint-Martin de Laval, d’Alexandria, de Ville Émard et de L’Épiphanie. Comme les musiciens de l’Harmonie du parc Wilson de Coteau-du-Lac avaient encore peu d’expérience, on leur avait demandé de faire semblant de jouer de leur instrument en imitant les gestes des musiciens du corps de musique de Bellerive.

4 septembre

1760: En ce jour de septembre 1760, le controversé général Jeffery Amherst, reconnu pour avoir répandu la variole avec des couvertures contaminées, arrive à Coteau-du-Lac avec ses troupes; il converge vers Montréal qui capitulera le 8 septembre. En descendant dans les flots tumultueux des rapides entre Coteau-du-Lac et Pointe-des-Cascades, Amherst perd 84 hommes, 46 bateaux et du matériel militaire dont des canons dont l’un, retrouvé par des plongeurs, est conservé au Musée régional de Vaudreuil-Soulanges.

1832: Georges-René Saveuse de Beaujeu, seigneur de Soulanges et de Nouvelle-Longueuil depuis la mort de son père en juin 1832, est nommé major dans le second bataillon du comté de Vaudreuil par le gouverneur du Bas-Canada, Lord Matthew Aylmer.

5 septembre

1831: En ce jour de septembre 1831, le premier cimetière de Coteau-du-Lac est délimité officiellement par Paul-Loup Archambault, curé de Vaudreuil et grand vicaire de l’évêque de Québec pour la région de Vaudreuil-Soulanges. La superficie du terrain était de trois quarts d’arpents de front sur un arpent de profondeur.

6 septembre

1825: Jean-Jacques Lartigue, évêque de Telmesse ( titre que portait Monseigneur Lartigue en tant qu'évêque auxiliaire), autorise par lettre le curé de Vaudreuil, Paul-Loup Archambault, à officié comme desservant dans l’île Perrot après le décès deux jours auparavant du curé Pierre Toupin. Monseigneur Lartigue demande au curé Archambault de veiller à ce que la succession du défunt curé ne soit pas gaspillée. Il le prie également de voir au plus tôt quel est l’état du presbytère et, si réparations il y avait, d’avertir les habitants de les faire promptement, s’ils veulent avoir un autre curé.

7 septembre

1858: À la suite d’une pétition soumise par les habitants du domaine forestier de Nouvelle-Longueuil le 2 août 1858, monseigneur Ignace Bourget répond favorablement à la pétition en décrétant l’érection canonique de la paroisse de Saint-Télesphore.

8 septembre

1876: Ouverture officielle du registre de baptêmes, mariages et sépultures de la paroisse de Saint-Télesphore le 8 septembre 1876. Le 5 octobre suivant, le curé Jean-Baptiste Beauchamp enregistre le premier baptême, celui d’Anne Samson, fille de Joseph Samson et Constantine Cholet. L’enfant avait été ondoyée à la maison par un médecin.

9 septembre

1962: Paul Gérin-Lajoie, député de Vaudreuil-Soulanges et ministre de la Jeunesse, amorce à Saint-Clet une série de visites et de réunions dominicales qu’il entend tenir dans les mois à venir dans chaque ville, village et paroisse de Vaudreuil-Soulanges. Le but de la rencontre à Saint-Clet portait entre autres sur la perspective de la construction d’un boulevard central dans la région alors que Saint-Clet peut constituer le carrefour principal au centre de la presqu’île de Vaudreuil-Soulanges.

10 septembre

1855: En ce jour de septembre 1855 fut tenue la première réunion du conseil de comté de Vaudreuil, en quelque sorte l’ancêtre avec le conseil de comté de Soulanges de la Municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges crée en 1882.

11 septembre

1960: Plus de 800 personnes assistent au premier festival sportif de Sainte-Marthe où elles ont pu admirer les prouesses athlétiques des jeunes et moins jeunes sportifs de la région de Vaudreuil-Soulanges. Il y avait aussi des concurrents en provenance de Valleyfield, Beauharnois et de Montréal. Signalons la victoire du jeune Richard Lalonde de Sainte-Marthe qui a remporté la course de 9 milles à bicyclette dans un parcours difficile et dangereux. Du côté féminin, c’est madame Jacques Bruyère qui a remporté les deux courses inscrites au programme.

12 septembre

1820: La paroisse de Rigaud est frappée par un ouragan ou tourbillon de vent accompagné de grêle lequel emporte les toits de plusieurs granges. Les vents poussent ensuite vers l’île Carillon et y déracinent et abattent une trentaine d’acres de gros arbres.

1913: Les commissaires du Ruisseau à Coteau-du-Lac adoptent par résolution l’achat de quatre crachoirs pour leur école sans spécifier si l’installation des récipients en question servira pour accommoder les élèves ou les commissaires eux-mêmes.

1946: À la suite du départ du curé Adrien Patenaude, Adhémar Jeannotte est nommé curé de la paroisse Saint-Michel-de-Vaudreuil par monseigneur Alfred Langlois, évêque du diocèse de Valleyfield.

1994: Victoire du Parti québécois de Jacques Parizeau aux élections à l’Assemblée nationale du Québec le 12 septembre 1994. Le Parti québécois obtient 77 des 125 sièges avec 44,8 % des votes exprimés, alors que le Parti libéral obtient 47 sièges avec 44,4 % des votes. Dans Vaudreuil-Soulanges, Daniel Johnson, fils, du Parti libéral l’emporte avec 24 889 voix, soit une majorité de 9 107 voix sur le péquiste Réjean Boyer.

13 septembre

1759: Un conseil de guerre est tenu au quartier général du marquis Rigaud de Vaudreuil à Beauport afin de retraiter à la rivière Jacques-Cartier. Ramezay reçoit de la part de Vaudreuil les termes de la capitulation par l’entremise de Montcalm qui les avait approuvés sur son lit de mort. Montcalm avait donné instruction de ne pas attendre que l’ennemi l’emporte d’assaut, ainsi disait-il sitôt qu’il manquera de vivres, il devra arborer le drapeau blanc et envoyer l’officier de la garnison le plus capable et le plus intelligent pour proposer la capitulation.

1877: Monseigneur Édouard-Charles Fabre, évêque de Montréal, confie la fondation de la nouvelle paroisse de Saint-Lazare-de-Vaudreuil au curé Magloire Auclair qui en trois ans assure son établissement et fait construire l’église et le presbytère. Magloire Auclair est originaire de Saint-Vincent-de-Paul de l’île Jésus où il est né le 18 septembre 1846.

1904: La deuxième convention annuelle de la Société coopérative du cercle agricole du comté de Vaudreuil a lieu à Sainte-Marthe. « En avant l'agriculture », telle est la devise qui décore ce jour-là les maisons du village. Dès 7 heures du matin, plusieurs centaines de délégués et d'enfants se pressent sur les terrains de l'église paroissiale. Après la messe, vers 9 heures et demie, les délégués se rassemblent à l'école. À 10 heures, sous la tente, l'assemblée des fabriques de beurre et fromage discute de l'état du marché. Dans l'après-midi a lieu une grande assemblée où on parle de comptabilité, de l'importance de bons labours, de vaches laitières et de race chevaline. Pour clore la convention, le curé François-Xavier Sauriol préside dans la soirée une présentation intitulée « Les Anciens Canadiens ».

14 septembre

1771: Michel Chartier de Lotbinière, qui devint marquis en 1784, vend les seigneuries de Vaudreuil et de Rigaud à son fils Michel-Eustache-Gaspard-Alain. En 1763, Michel Chartier, le père, avait acheté lesdites seigneuries du dernier gouverneur de la Nouvelle-France, Pierre de Rigaud de Cavagnial, marquis de Vaudreuil.

1980: La fabrique de la paroisse de Saint-Lazare fait l’acquisition d’un tableau représentant saint Lazare pour la somme de 200,00 $.

15 septembre

1889: À l’occasion de la clôture de la retraite annuelle des élèves du collège Bourget de Rigaud, ces deniers font le premier pèlerinage à Notre-Dame de Lourdes, rituel qui constitue le début d’une tradition annuelle au collège Bourget.

22 septembre

1907: Décès de Louis Turcot. Il voit le jour à Québec le 17 décembre 1817. Après des études au Séminaire de Québec, il accède à la prêtrise en mai 1842 et exerce ses premières charges dans la région de Montréal. Il est nommé curé de l'île Perrot le 20 septembre 1863. Ayant à cœur la culture générale de ses paroissiens, il fait ouvrir une petite bibliothèque paroissiale. Pendant nombre d'années, le curé Turcot administre rigoureusement sa paroisse. Il fait construire un charnier, ériger des croix de chemin et, en 1886, fait moderniser le système de chauffage de son église. Cette année-là, il effectue également un voyage à Rome, dont il consigne soigneusement à la main les péripéties dans un cahier de 125 pages conservé au Centre d'histoire La Presqu'île de Vaudreuil-Dorion.

2001: Jacques Languirand, le célèbre animateur de l'émission radiophonique Par quatre chemins, écrit en 2001 : « Depuis que je suis à Paris, ma grande occupation c'est de me promener. Il n'y a pas un endroit dans Paris qui ne me rappelle un souvenir, une anecdote, une atmosphère, un incident, une amitié... Et c'est ainsi que, tout à coup, m'est revenu le souvenir de promenades avec Félix Leclerc. Ah! ce qu'on a marché... ses souliers et les miens! je l'avais connu à Vaudreuil. Nous étions allés lui rendre visite, un groupe de jeunes animateurs de l'Ordre de Bontemps. Il nous avait reçus dans son grenier. Nous avons pris place sur les coussins devant lui. Il a tiré sa guitare. Il s'est dérhumé, comme on dit. Il était assez intimidé. Il a chanté Le p'tit bonheur, Notre sentier et plusieurs de ses très belles chansons qui allaient devenir ses classiques. »

23 septembre

1740: L'intendant de la Nouvelle-France, Gilles Hocquart, produit un mémoire pour servir d'instructions à David Corbin, maître-charpentier, dans l'exploitation des bois qu'il doit faire pendant l’hiver 1740-171 dans l'île Perrot, l’île de la Paix, à Quinchien, à Carillon, près des rivières à la Raquette et à la Graisse, et depuis le lieu appelé la Mission en remontant de Pointe Claire jusqu’au bout de l'île de Montréal. Le mémoire comprend 21 directives dont l’une concerne l’assurance que Corbin prendra toutes les mesures nécessaires pour que les cageux puissent descendre le bois à Québec par le fleuve.

24 septembre

1849: En ce jour de septembre 1849, monseigneur Ignace Bourget, évêque de Montréal, signe le décret d’érection canonique de la paroisse de Saint-Clet. Le territoire de la nouvelle paroisse comprend l’ancienne paroisse de Saint-Ignace-de-Coteau-du-Lac, une grande partie de la rive nord du ruisseau Saint-Hyacinthe ainsi que la côte Rouge ou Sainte-Anne, la moitié de la côte Saint-Emmanuel et la côte Saint-Jacques.

1907: En ce jour de septembre 1907, un groupe d'excursionnistes monte à bord du train qui quitte Rigaud pour Québec après un arrêt à Saint-Polycarpe Jonction et autres municipalités limitrophes. Ce voyage avait pour but de visiter la plus vieille ville du Canada, mais c'était aussi une occasion particulière pour visiter les ruines du pont gigantesque qui venait de s'écrouler au fond du Saint-Laurent représentant une perte de deux millions. L'effondrement du pont de Québec avait fait 76 victimes, dont 26 Canadiens, 33 Amérindiens de Kanawake et 17 Américains. Le plus jeune ouvrier avait 14 ans et le plus âgé, 48. Parmi les autres attractions offertes aux excursionnistes figuraient la visite de la Citadelle, celle du parlement et celle de la chute Montmorency. Le cout du billet aller avec retour le surlendemain était de $ 2,70.

25 septembre

1851: La construction de l’église de Saint-Clet est terminée en septembre 1851 avec la bénédiction du nouveau bâtiment et de la cloche par le curé de Saint-Polycarpe, Flavien Cholette. L’église mesurait 90 pieds de longueur sur 45 pieds de largeur et 25 pieds de hauteur. Mal assise sur ses fondations, elle est démolie en 1926 pour être remplacée au même endroit par l’église actuelle.

26 septembre

1839: Le 26 septembre 1839, François-Xavier Prieur est embarqué sur le Buffalo avec 57 autres patriotes et exilé en l'Australie en raison de sa participation aux événements révolutionnaires de l’automne 1838 dans la région de Beauharnois. Prieur est natif de Les Cèdres et a passé sa jeunesse à Saint-Polycarpe. Il est revenu d’exil le 5 septembre 1846 et aux petites heures du matin du 14 septembre il se rend chez ses parents à Saint-Polycarpe où il est accueilli avec émotion et tendresse.

27 septembre

1766: James Goldfrap, secrétaire de Guy Carleton, gouverneur de la province de Québec, autorise par écrit le départ pour l’Angleterre de Paul-Joseph Le Moyne de Longueuil, seigneur de Soulanges et de Nouvelle-Longueuil. Dernier gouverneur de Trois-Rivières, Le Moyne de Longueuil avait quitté la Nouvelle-France en 1760 après la capitulation de Montréal. En 1764, il fut autorisé à revenir en Canada pour régler ses affaires. Son départ pour l’Angleterre, puis en France, en septembre 1766 est définitif; il amène avec lui son neveu, François-Charles de Beaujeu, âgé de 10 ans.

28 septembre

1969: Le Foyer de Rigaud Inc. ouvre officiellement ses portes en ce jour de septembre 1969. L'idée d'ouvrir un foyer à Rigaud remonte à 1946 quand May Clerk fait de nombreuses démarches auprès des autorités religieuses et civiles. Cette initiative ne portera fruit que 20 ans plus tard. En 1963, Lucille Gauthier remet le projet sur le tapis. Le 20 mars 63, elle écrit au député et ministre Paul Gérin-Lajoie pour l'obtention d'un centre d'accueil pour couples âgés et autres adultes à Rigaud. Par la suite, elle entreprend avec le Dr Oscar Gendron des campagnes de financement avec l’aide May Clerk, Marie-Anne et Gertrude Giraldeau, Cécile Proulx et René Gauthier. Le 14 janvier 1964, un comité provisoire est formé. Après plusieurs enquêtes auprès des futurs usagés, l’on choisit le terrain du Dr Émile Therrien, M et H Gauthier et Frères Ltée de Dorion obtient le contrat de construction de l’édifice avec une soumission de 320 000 $.

29 septembre

1898: Le gouvernement canadien tient un référendum sur la prohibition et la vente des boissons alcooliques. Les électeurs de Vaudreuil, tout comme ceux du reste du Québec, rejettent le projet fédéral. 81,10 % des Québécois s'opposent à la prohibition, alors que 18,90 % l'appuient. Au Canada anglais par contre, 51,3 % sont en faveur et 48,7 % contre. Au Québec les villes de Trois-Rivières, Lévis, Lachine, Sainte-Agathe, Louiseville, Sainte-Rose et Terrebonne votèrent en faveur de la prohibition de l'alcool. Suite à ce résultat mitigé, le gouvernement de Wilfrid Laurier s'abstint de poursuivre le projet plus loin, alors que le clergé québécois lançait une nouvelle campagne de tempérance pour lutter contre le fléau de l'alcool. Dans le comté de Soulanges, la majorité contre le projet fut de 500 voix. La paroisse et le village de Vaudreuil votèrent contre avec 18 voix de majorité. Les résultats complets ne sont pas connus pour l’ensemble du comté de Vaudreuil.

1833: Nomination du premier curé de la paroisse Saint-Ignace de Coteau-du-Lac, Augustin-Magloire Blanchet. Il est né le 31 août 1807 à La Présentation près de Saint-Hyacinthe. Ordonné prêtre en 1829, il exerce son ministère à Saint-Constant et à Saint-Benoît. En 1832, il est vicaire de la paroisse Saint-Joseph de Soulanges où son cousin, François-Norbert Blanchet, est curé. Il demeure à la cure de Coteau-du-Lac jusqu’à la fin de 1839 et va exercer par la suite son ministère à Saint-Lin des Laurentides où il est décédé 2 janvier 1841.

30 septembre

1687: En ce jour de l’année 1687, dix habitants sont assassinés par une bande iroquoise à Baie-d’Urfé au bout de l’île de Montréal. Les Iroquois de la région d’Albany sont de plus en plus mécontents depuis la campagne de terreur menée par le gouverneur Denonville en iroquoisie à l’été 1687. Parmi les victimes se trouvait Jean de Lalonde dit L’espérance. Les victimes sont inhumées à Baie-d’Urfé. En 1866, les corps sont exhumés et inhumés de nouveau dans la crypte de la paroisse de Sainte-Anne-de-Bellevue. Le nom Lalonde est est le nom de famille le plus fréquent dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges.

Retour vers le haut de la page