Retour vers la liste

P57 Fonds Famille Mongenais de Rigaud

P57 Fonds Famille Mongenais de Rigaud.– 1824-1978.– 0,05 mètre de documents textuels.– 21 documents photographiques: n & b.– 2 cahiers de notes manuscrites.

Dr. Napoléon Mongenais

Délima Roy, 3e épouse de Jean-Baptiste Mongenais, en habit de deuil

Notice biographique

La famille Mongenais réside à Vaudreuil à la fin du XVIIIe siècle. Certains de leurs descendants s’installent par la suite à Rigaud. Jean-Baptiste Mongenais naît à Rigaud le 24 novembre 1803. Il est le fils de Jean-Baptiste, cultivateur, et de Marie-Amable Charlebois. En 1825, il épouse Madeleine Cholette; en 1833, Marie-Henriette Saint-Denis et en 1874, Marie-Rose-Délima Roy. Tout d’abord agriculteur et commerçant de détail à Rigaud, il met par la suite sur pied l’entreprise Mongenais et McMillan. Il devient actionnaire et administrateur de la Compagnie du chemin de fer de Vaudreuil créée en mai 1853. Il se retire des affaires en 1857. Membre de la milice de Vaudreuil à partir de 1831, il est promu capitaine en 1846, atteint le grade de major en juillet 1865, puis celui de lieutenant-colonel le 6 février 1869. Entre 1848 et 1861, il a une carrière politique provinciale importante dans le comté de Vaudreuil. En 1878, il est élu à la Chambre des communes comme conservateur. Il est aussi maire de Rigaud de 1858 à 1860. Jean-Baptiste Mongenais est décédé à Rigaud le 28 mai 1887 à l'âge de 83 ans. Il est inhumé dans le nouveau cimetière de l'endroit, le 1er juin 1887.

Portée et contenu

Ce fonds témoigne des activités de certains membres de la famille Mongenais de Rigaud. Il est surtout question, dans ces documents, de Jean-Baptiste Mongenais. Le fonds contient de la correspondance, des manuscrits, des imprimés, des photographies, 2 cahiers d’agriculture et des actes notariés.

Source du titre composé propre

Le titre est basé sur le contenu des documents.

État et historique de la conservation

Certains documents sont déchirés et portent des signes d’oxydation. Ce fonds, originellement conservé à la maison mère des clercs de Saint-Viateur à Montréal, a été déposé comme un dépôt à long terme en 2005 au Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges grâce au concours du père Édouard Séguin, lui-même un clerc de Saint-Viateur et archiviste au Collège Bourget de Rigaud.  À l’origine, le fonds famille Mongenais faisait partie d’un groupe de fonds plus important. Le principe de provenance externe a donc été appliqué pour le séparer de ce groupe documentaire.

Langue des documents

Français.

Instrument de recherche

Répertoire numérique détaillé.

Documents reliés

Conditions et restrictions

Les conditions générales s’appliquent. Aucunes restrictions.

 
Retour vers le haut de la page