Retour vers la liste

P31 Fonds Famille Lotbinière-Harwood

P31 Fonds Famille Lotbinière-Harwood.– 1698?-1937.– 0,10 mètre de documents textuels.– 23 documents photographiques: n & b.– 13 documents iconographiques.

Jugement du 20 juin 1797 contre Michel Chartier de Lotbinière en faveur de Louise-Magdeleine Chaussegros de Léry

Famille de Henri-Gustave Joly de Lotbinière

Notice biographique

La famille Lotbinière-Harwood est issue de l’alliance entre Louise-Josephte Chartier de Lotbinière, descendante de la famille Chartier de Lotbinière et héritière de la seigneurie de Vaudreuil, et Robert Unwin Harwood. Originaire de France, la famille Chartier a immigré en Nouvelle-France en 1651 alors que Louis-Théandre Chartier, sa femme et son fils débarquèrent à Québec. C’est son fils, René-Louis, qui assume à part entière le nom de Chartier de Lotbinière. Les descendants de cette famille de la noblesse française occupent des postes importants dans l’administration de la Nouvelle-France, dans la magistrature, dans la milice et dans divers ordres religieux. À la suite de la conquête de la Nouvelle-France, Michel Chartier de Lotbinière se porte acquéreur des seigneuries de Vaudreuil et de Rigaud, lesquelles sont léguées selon les coutumes en usage aux descendants de la lignée. Lorsque Louise-Josephte devient héritière, elle laisse l’administration de la seigneurie à son mari, Robert Unwin Harwood. De par les alliances et les mariages, la famille Chartier de Lotbinière est liée à d’autres familles de grande notoriété.

Portée et contenu

Les documents de ce fonds témoignent des activités de plusieurs membres des familles Chartier de Lotbinière et Harwood. Ils témoignent également des recherches historiques d’Archibald Chaussegros de Léry MacDonald. Le fonds contient de la correspondance, des actes notariés, des certificats militaires, des informations historiques et généalogiques, des documents photographiques, des croquis et un dessin. Le fonds est composé de 6 séries:


Source du titre composé propre

Le titre est basé sur le contenu des documents.

 

État et historique de la conservation

Les documents du fonds sont dans un état moyen. Certains sont tachés, déchirés, jaunis ou présentent des signes de brûlure. Ce fonds, originellement conservé à la maison mère des clercs de Saint-Viateur à Montréal, a été déposé comme un dépôt à long terme en 1997 au Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges grâce au concours du père Édouard Séguin, lui-même un Clerc de Saint-Viateur et archiviste au Collège Bourget de Rigaud. À l’origine, le fonds Famille Lotbinière-Harwood faisait partie d’un groupe de fonds plus important. Le principe de provenance externe a donc été appliqué pour le séparer de ce groupe documentaire.

 

Langue des documents

Français, anglais et latin.

Instrument de recherche

Répertoire numérique détaillé.

Documents reliés

Conditions et restrictions

Les conditions générales s’appliquent. Aucunes restrictions.

 
Retour vers le haut de la page