Retour vers la liste

P02 Fonds Jean-Marie Léger

P02 Fonds Jean-Marie Léger.– [1863-1991?].– 8,55 mètres de documents textuels.–95 documents manuscrits.– 1413 documents photographiques : n & b et couleurs. –11 plaquettes d’imprimeries.– 220 négatifs.– 28 cartes et plans.

Jean-Marie Léger

Jean-Marie Léger

École de Coteau-du-Lac

École de Coteau-du-Lac, circa 1890

Carte postale du pont de Rigaud

Carte postale du pont de Rigaud

Notice biographique

Né en 1917 à Salaberry-de-Valleyfield, Jean-Marie Léger arrive aux Cèdres en 1918 et demeure dans diverses localités de Soulanges de 1918 à 1930. Suite à ses études, il oeuvre dans le domaine de l’enseignement à St-Polycarpe, à Beauharnois, à Longueuil, à Salaberry-de-Valleyfield ainsi qu’à Montréal, entre 1939 et 1975. Il sera également nommé directeur de l'école Émard et principal de l'École centrale supérieure Sainte-Cécile. Dès 1935, il effectue plusieurs recherches historiques sur la région du sud-ouest du Québec. Il a en effet rédigé plusieurs écrits historiques. Il a également dressé les armoiries de plusieurs municipalités de la région. Il devient membre de diverses sociétés historiques dont celles de Longueuil, de Salaberry-de-Valleyfield dont il est le président-fondateur. Il en fait de même pour les sociétés historiques de Paris, de Détroit et de Louisiane.

Issu, par sa mère Adèle Méthot, d'anciennes familles de Vaudreuil-Soulanges, Jean-Marie Léger se rattache à bon nombre de vieilles familles des seigneuries de Soulanges et de Nouvelle-Longueuil. Âme du mouvement des Voltigeurs, regroupement qui deviendra les Scouts de Valleyfield, M. Léger en assumera les responsabilités de commissaire diocésain pour l'organisme du diocèse de Valleyfield. La généalogie, l'histoire, l'éducation et l'engagement social ne résument toutefois pas entièrement la vie de cet homme aux multiples facettes. Grand voyageur, il combine son intérêt pour le tourisme à ses recherches généalogiques afin de retracer ses ancêtres en France. Homme pieux, il voue aussi une très grande admiration à son illustre cousin, le cardinal Paul-Émile Léger. Jean-Marie Léger décède le 15 juillet 1991 à Salaberry-de-Valleyfield.

Portée et contenu

Les documents de ce fonds témoignent de la vie d'enseignement, de recherches et de découvertes de Jean-Marie Léger. Ce fonds renferme des renseignements riches sur la région de Salaberry-de-Valleyfield et sur celle de Vaudreuil-Soulanges. Le fonds contient des journaux, des manuscrits, des imprimés et des documents iconographiques et photographiques. Le fonds est divisé en 12 séries:

Langue des documents

Français et anglais.

Instrument de recherche

Répertoire numérique simple.

Documents reliés

Conditions et restrictions

Les conditions générales s’appliquent. Aucunes restrictions.

Retour vers le haut de la page