Retour vers la liste

P37 Fonds Marc-Amable Girard

P37 Fonds Marc-Amable Girard.– 1817-[1892?].– 28 pièces de documents textuels.– 1 document photographique : n & b.

Marc-Amable Girard

Notice biographique

Marc-Amable Girard naît le 25 avril 1822 à Varennes. À 17 ans, il commence ses études en droit auprès du notaire Louis Lacoste de Boucherville et il est admis à la pratique du notariat en 1844. La même année, il revient à Varennes où il y fait carrière pendant 26 ans. De 1859 à 1870, il est membre du conseil d’administration de la Chambre des notaires de Montréal. À Varennes, il occupe les fonctions de commissaire d’écoles, de conseiller municipal et de maire. En 1870, sa carrière politique prend une nouvelle tournure. Son ami, Georges-Étienne Cartier l’envoie dans la nouvelle province de Manitoba. Le Canada vient d’acquérir le Nord-Ouest ou plusieurs conflits éclatent entre métis associés aux francophones et aux anglophones. La mission de Girard est de réconcilier les deux partis.

Le 27 décembre 1870, lors des premières élections générales au Manitoba, il est élu par acclamation dans St-Boniface-Est et il nommé trésorier de la province. Le 1er janvier 1872, le gouvernement lui assigne un siège à la haute chambre du Canada et l’élève au rang de sénateur du Manitoba. Il devient Premier ministre du Manitoba en juillet 1874, mais il remet la démission de son cabinet le 1er décembre de la même année. Il est alors réélu dans St-Boniface. Le 23 septembre 1878, il épouse Marie-Aurélie de La Mothe, veuve d’Alfred Versailles. En décembre de la même année, aux élections générales, il est défait, mais il est nommé secrétaire de la province en novembre 1879 et élu sans opposition dans la circonscription de Baie-Saint-Paul aux élections générales du 16 décembre 1879. L’honorable sénateur garde en même temps sa charge de ministre de sa province et en remplit efficacement les fonctions. Toutefois, une loi provinciale adoptée en 1882 interdit aux sénateurs de se porter candidats à l’Assemblée. Cette loi l’empêche de se présenter aux élections du 23 janvier 1883. Il démissionne alors du conseil exécutif et de son ministère. Sa mission n’est pas un grand succès. Selon certains historiens, il eut la malchance d’être au pouvoir à l’époque de Louis Riel. Il est décédé le 12 septembre 1892 à St-Boniface.

Portée et contenu

Les documents de ce fonds témoignent de la vie du notaire, fonctionnaire et homme politique Marc-Amable Girard. Le fonds contient des notes historiques et généalogiques portant sur la vie de Marc-Amable Girard et des familles Versailles, La Mothe et Massue. Nous retrouvons également une photo de Marc-Amable Girard et de la correspondance. Le fonds est divisé en 3 séries:

Source du titre composé propre

Le titre est basé sur le contenu des documents

 

État et historique de la conservation

Les documents du fonds sont dans un excellent état. Ce fonds, originellement conservé à la maison mère des clercs de Saint-Viateur à Montréal, a été déposé comme un dépôt à long terme en 2005 au Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges grâce au concours du père Édouard Séguin, lui-même un clerc de Saint-Viateur et archiviste au Collège Bourget de Rigaud. À l’origine, le fonds Marc-Amable Girard faisait partie d’un groupe de fonds plus important. Le principe de provenance externe a donc été appliqué pour le séparer de ce groupe documentaire.

Langue des documents

Français et anglais.

Instrument de recherche

Répertoire numérique détaillé.

Conditions et restrictions

Les conditions générales s’appliquent. Aucunes restrictions.