Retour vers la liste

P05 Fonds Alphonse Gauthier

P05 Fonds Alphonse Gauthier.– 1892-1961.– 0,09 mètre de documents textuels.– 40 documents iconographiques.

Lettre écrite par Adèle de Beaujeu Domville, le 14 novembre 1937

Presbytère de Coteau-du-Lac en 1935

Notice biographique

Fils d'Émery Gauthier et d'Olympe Daoust, Alphonse Gauthier est né le 4 avril 1886 à Rigaud. C'est à l'âge de deux ans et demi qu'il quitte le Québec pour aller vivre en Ontario avec ses parents. Ils s’installent à St-Eugène de Prescott en Ontario. Il fait toutefois ses études classiques au Collège Bourget entre 1900 et 1906, après quoi il entre au noviciat des clercs St-Viateur à Joliette. Il est ordonné prêtre le 26 mars 1914 par Monseigneur Joseph-Médard Émard. De 1907 à 1910, il enseigne l'anglais au Séminaire de Joliette et de 1910 à 1913, il étudie la théologie au scolasticat des jésuites de Montréal. Il poursuit son enseignement à Joliette, devenant même préfet des études, jusqu'à ce qu'il soit nommé supérieur du Collège Bourget de Rigaud en 1929, poste qu'il occupe jusqu'en 1935. En janvier 1931, le père Alphonse Gauthier réunit à son bureau le père Henri Faubert, l’abbé Antonio Quesnel, Joseph Lafleur et Albani Quesnel, pour fonder une société d’histoire régionale : la Société historique de Rigaud, aujourd’hui disparue. Par la suite, il se retrouve supérieur du Petit Séminaire de Gaspé en 1942 et supérieur de l'Institut des Sourds-Muets à Montréal en 1947. Après un séjour à Rome, comme délégué de la province de Montréal au chapitre de sa congrégation en 1952, il est nommé à la direction de la Maison Jésus-Prêtre à Roxboro.

À la fin de ses jours, il revint à l'un de ses premiers amours, le Collège Bourget, en tant qu'assistant supérieur et archiviste, où il met de l'ordre dans les fichiers des élèves et des professeurs. Mais son état de santé précaire le contraint à quitter cette fonction. Il rend l'âme le 22 décembre 1961 à l'âge de 76 ans.

Portée et contenu

Le fonds nous renseigne principalement sur la famille de Beaujeu. Le père Gauthier fut en effet le dépositaire des archives que la famille de Beaujeu se transmettait depuis des générations. Cela fut rendu possible par le biais de ses contacts personnels avec l'une des descendantes de la famille de Beaujeu, Adèle Saveuse de Beaujeu-Domville, petite fille de Georges-René. De plus, certains documents concernent la famille Harwood, Archibald Chaussegros de Léry MacDonald et Emery Lalonde. Le fonds contient des notes manuscrites ainsi que dactylographiées, des publications, des coupures de presse et des documents iconographiques. Le fonds est divisé en 4 séries:

Langue des documents

Français, anglais, latin.

Instrument de recherche

Répertoire numérique détaillé.

Documents reliés

Conditions et restrictions

Les conditions générales s’appliquent. Aucunes restrictions.