Retour vers la liste

P45 Fonds Élie-J. Auclair

P45 Fonds Élie-J. Auclair.– 1925-1941.– 15 pièces de documents textuels.

Lettre au révérend père Latour, C.S.V. supérieur du Collège Bourget datée du 24 avril 1925

Notice biographique

Fils de l’avocat Élie Auclair et de Caroline Leclerc, l’abbé Élie-Joseph Auclair naît à Montréal le 1er juillet 1866. Orphelin de père avant sa naissance, il est recueilli par son oncle, le curé Magloire Auclair de St-Jean-Baptiste de Montréal. Après ses études au Collège de Montréal et au Séminaire de Ste-Thérèse, il fait sa théologie au Grand séminaire de Montréal et est ordonné prête par Monseigneur Fabre le 15 août 1891. Étudiant à Rome, puis à Paris, il revient avec des doctorats en théologie et en droit canonique. Vicaire à St-Jean-Baptiste et à Saint-Joseph de Montréal, professeur de Belles-Lettres au Séminaire St-Charles-Borromée de Sherbrooke, il fait ensuite du ministère à la cathédrale de Montréal, tout en étant directeur de la Semaine Religieuse de Montréal et secrétaire de la Revue canadienne. À l’automne de 1922, l’abbé Auclair quitte définitivement l’archevêché de Montréal pour St-Polycarpe chez son beau-frère, Avial Gareau, où il continue sa vie d’écrivain, de prédicateur et de conférencier. Ces travaux ont porté sur plusieurs sujets : L’histoire des Cèdres (1927), L’histoire de Châteauguay (1935), pour n’en nommer que deux. Il eut aussi certaines collaborations auprès des Annales de Saint-Gérard (1927-1946) et de La Tribune (1942-1946). Il fut aussi membre de la Société Royale du Canada où il produit plusieurs travaux de 1919 à 1946. Il donna plusieurs conférences à l’Université Laval de Montréal et ailleurs. Il décède le 7 juin 1946. L’abbé Auclair n’a cessé jusqu’à sa mort de fixer l’attention du public canadien par ses ouvrages d’ordre historique et social.

Portée et contenu

Les documents de ce fonds témoignent de certaines activités de Élie-J. Auclair comme historien. Le fonds contient de la correspondance, un imprimé, des articles de journaux, un article provenant des Annales de St-Gérard ainsi que des documents alors qu’il était membre de la Société royale du Canada. Le fonds est divisé en 5 articles:

Source du titre composé propre

Le titre est basé sur le contenu des documents

État et historique de la conservation

Les documents du fonds sont dans un bon état. Ce fonds, originellement conservé à la maison mère des clercs de Saint-Viateur à Montréal, a été déposé comme un dépôt à long terme en 1997 au Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges grâce au concours du père Édouard Séguin, lui-même un clerc de Saint-Viateur et archiviste au Collège Bourget de Rigaud.  À l’origine, le fonds Élie-J. Auclair faisait partie d’un groupe de fonds plus important. Le principe de provenance externe a donc été appliqué pour le séparer de ce groupe documentaire.

Langue des documents

Français.

Instrument de recherche

Répertoire numérique détaillé.

Documents reliés

Conditions et restrictions

Les conditions générales s’appliquent. Aucunes restrictions.